Français
Un vigneron, un terroir, une histoire
Vins d'auteurs - Vin d'artisans au naturel

L'un des plus vastes choix en ligne de vins issus de vignobles respectant l'environnement. Vins disponibles à l'unité

Catalogue

 
Orion Alpha 2018 MAGNUM
Orion Alpha 2018 MAGNUM
  • Orion Alpha 2018 MAGNUM

Référence menoriMAG

Producteur : Ménard Pierre

Cépage : Cabernet-Franc - Vin rouge - Anjou - bouteille de 150cl - T° de service 16-17°C - Garde sur 10 ans

Orion est une constellation dont le nom pourrait venir d'une langue ancienne: Uru-Anna "la lumière des cieux". Comme toutes les constellations, Orion est composée d’étoiles nommées par des lettres grecques. L’étoile alpha d’Orion (Alpha Orionis), est l’épaule gauche du chasseur que dessine la constellation. Elle est également appelée Betelgeuse, c’est une géante rouge. Pour ce vin, deux parcelles de Cabernet franc à parts égales : une de 10 ans sur argile à quartz et fond de schiste, l’autre de 70 ans située sous les chenins dans le Clos des Mailles, là où il y a plus de terre sur le schiste pour atténuer les variations d’alimentation hydriques en été, phénomène auquel le Cabernet est sensible et perturbe sa maturation.

Vendange et egrappage manuels, macération d’environ 3 semaines en infusion des raisins, avec peu de mouvements d’extraction. Pressurage et entonnage en barriques d’1 à 5 vins. Un soutirage au printemps après fermentation malo-lactique.

  Le millésime 2018

Une année sportive dans les vignes bien récompensée au final. Le début de cycle est plutôt tardif grâce à un bel hiver et de bonnes périodes de froid, le débourrement arrive dans la deuxième moitié d’avril. Les choses se bousculent ensuite avec une montée des températures à partir de fin Avril qui s’accompagne de pluies. Les pluies s’intensifient en Mai et surtout en Juin alors que les températures restent élevées, ce qui crée un climat explosif pour la propagation du mildiou. La bataille est intense et sans relâche notamment aumoment de la floraison début juin.


Pour garder une quantité de cuivre faible, j’ai utilisé au maximum le potentiel des plantes disponibles, notamment la prêle et l’achillée millefeuille mais surtout l’écorce de chêne qui à permis d’assécher autant que possible le mildiou, même dans cette situation de pression  exceptionnelle. A partir de mi-juillet les pluies s’arrêteront pendant presque 4 mois permettant une maturation sereine et assez rapide puisque les vendanges seront précoces : début des Sauvignons pour Laïka dès la fin août, puis les Chenins entre le 7 et 17 septembre, les Cabernets francs pour Orion Alpha le les 22 et 24 septembre et enfin les tris de botrytis pour Cosmos entre le 6 et 26 octobre.

Très belle qualité de raisins, les pluies du printemps ont permis aux vignes de bien se nourrir et soutenir la maturation durant la fin d’été plus sèche, les vendanges ont été assez simple par l’absence de pluie et de botrytis en septembre (il fallait toutefois être vigilant sur la perte assez rapide d’acidité des Chenins) et, si quelques pertes ont été constatées par le mildiou au printemps la quantité récoltée est satisfaisante, tout en restant raisonnable après la calamiteuse année 2017. 

Dégustation :   La robe est grenat très sombre… mais translucide. Le nez est vif, avec une acidité volatile qui a tendance à prendre le dessus sur le cassis, l'âtre de cheminée et le poivre – tout en n'étant pas trop violente. Avec l'aération – deux jours de repos – le nez est plus harmonieux, fondu, évoquant un Médoc à maturité : cigare, cèdre, cassis, sous-bois, et toujours cet âtre de cheminée. La bouche est traçante et tonique, avec une matière fine, intense et soyeuse. Le tout rafraîchi et transcendé par la volatile évoquée plus haut – oui, la volatile peut transcender quand elle est du bon côté de la force. Une gifle à la fois violente et délicieuse ! Avec l'aération, la bouche gagne elle aussi en harmonie : l'acidité est plus fondue, la matière plus dense tout en gardant sa douceur tactile. Un vin nettement plus apaisé. La finale prolonge les sensations tout en se faisant plus terrienne, mâchue, avec un retour du cassis, de l'âtre et du poivre, et une persistance sur le menthol et du chocolat noir (l'After Eight du Cabernophile).

 

 

2003 - 2015 © vins-etonnants.com
L'ABUS D'ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTE.
A CONSOMMER AVEC MODÉRATION.