Français
Un vigneron, un terroir, une histoire
Vins d'auteurs - Vin d'artisans au naturel

L'un des plus vastes choix en ligne de vins issus de vignobles respectant l'environnement. Vins disponibles à l'unité

Catalogue

 
Clos des Mailles 2017
Clos des Mailles 2017
  • Clos des Mailles 2017

Référence menarmail

Producteur : Ménard Pierre

Vin blanc sec - Anjou - bouteille de 75cl - T° de service 10-12°C - Garde sur 20 ans

Pierre Ménard est un tout jeune vigneron angevin. Il travaille avec ses parents qui amènent leur production à la cave coopérative. Depuis 2013,  il  a commencé à produire son propre vin. En effet, cela lui faisait trop mal au cœur d'envoyer des raisins issus de magnifiques terroirs à la cave coop. De même, il ne veut plus travailler avec des pesticides chimiques. Aussi, dès son premier millésime, il s'est engagé vers une culture respectueuse de l'environnement avec l'usage des plantes, en prenant son temps pour trouver l'équilibre des vignes. La production est toute petite pour le moment, ce qui lui permet de faire un travail méticuleux toute l'année à la vigne.

Le Clos des Mailles

C’est un des très beaux terroirs de Faye d’Anjou, un coteau de schiste à phtanites allant de la crête des coteaux qui surplombent le Layon jusqu’à la mi-pente Nord-ouest. Les vignes de Chenins pour cette cuvée se situent au point le plus haut du coteau, sur la crête et le début de la pente, sur un sol très peu épais ou affleure le schiste et ses veines de phtanites. Les phtanites sont des roches bleues très dures généralement entourées de veines de quartz blanc et sont considérées comme une roche compagne des schistes, d’ailleurs « phtanite » vient du grec Phtanô, « Je devance » sous entendu « Je devance les schistes ». Les chenins ont été plantés pour la plus grande partie en 1993 et une plus petite en 2012. Le travail de la vigne est fait de façon naturelle et est surtout manuel, la protection contre les maladies se fait notamment par des tisanes, décoctions et macérations de plantes (prêle, ortie, achillée millefeuille, osier, pissenlit, camomille, fougère).

Le millésime 2017

Hiver avec des bonnes périodes de froid, réchauffement rapide avant l'arrivée du printemps qui provoque un débourrement très précoce. Refroidissement brutal fin avril avec de grosses alertes au gel les 26 et 27 avril, sans trop de gros dégâts. La suite du printemps est très favorable avec très peu de pression de mildiou et oïdium, floraison précoce dans les premiers jours de juin. L'été est assez chaud et sec jusqu'à mi aout ou de gros orages localisés apportent un changement important au millésime. Les raisins gonflent et des baies isolées botrytisées apparaissent très tôt disséminées dans les grappes de chenin, grâce à un effeuillage rapide et un temps très chaud ceux-ci sèchent assez vite et ne se développent pas en foyer. Début des vendanges le 5 septembre par le sauvignon du Clos de la Roche pour Laïka et enchainement sans délai sur les Chenins du Clos des Mailles. Les tris sur les Chenins sont difficiles et fastidieux à cause des baies botrytisés désormais bien concentrées à éliminer, le choix est fait de les garder à part dans un deuxième seau pour un premier tri très précoce de liquoreux qui sera ensuite isolé pour la cuvée Chaos. La pression botrytis sur les chenins avance vite et les vendanges pour les secs se terminent le 15 septembre par la parcelle de chenins centenaires qui rejoint l’assemblage du Clos des Mailles cette année. Les deux parcelles de Cabernet Franc attendront les 23 et 24 Septembre. Les deux tris de botrytis pour Cosmos ont lieux les 14 et 23 septembre et clôturent de façon inédite les vendanges avant le mois d’Octobre.

Vinification

Pressurage vertical lent des grappes entières. Entonnage en barriques d’1 à 5 vins. Fermentation longue spontanée par les levures naturellement présentes sur les raisins, élevage pendant 10 mois sur ses lies. 

Dégustation

La robe est jaune paille. Le nez intense évoque un vin moelleux : poire au sirop, coing, agrumes confits, léger beurré/grillé. La bouche est élancée, tout en ne manquant pas d'ampleur, avec une matière dense, charnue; enveloppante et une fraîcheur plus due à l'aromatique (agrume) qu'à l'acidité, imperceptible. Les amers arrivent à partir du milieu de bouche. Ils s'intensifient en finale, complétés par une noble astringence, sans jamais tomber dans l'agressivité. Au contraire, j'ai rarement rencontré des amers aussi civilisés. Leur contribution à l'équilibre général est essentielle, car l'acidité continue à être imperceptible (mais certainement là, sous une forme très diffuse). Belle persistance sur le coing, la poire et des notes crayeuses appuyées. 

13 % Alc. vol. 

2003 - 2015 © vins-etonnants.com
L'ABUS D'ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTE.
A CONSOMMER AVEC MODÉRATION.